DEUX BASSINS OLYMPIQUES A REIMS

mercredi 1er avril 2015
par  Didier
popularité : 27%

Un deuxième projet sur Bezannes

Alors que le nouveau complexe nautique rémois peine à sortir de terre, des informations circulent au sujet de la construction d’un autre bassin situé à Bezannes, ce bassin serait financé par des fonds étrangers ?

Depuis plusieurs années, le fils du roi d’Ajmaan des Emirats Unis, l’Émir Rami Marcym rêvait, à l’instar de nombre de ses voisins, de posséder une grande équipe sportive.

Le Prince Rami est un grand sportif fou de natation, c’est tout naturellement vers le water polo que le choix du fils du désert s’est porté. Mais dans un pays où l’on pratique habituellement les courses de chameaux plutôt que la natation, tout est à faire !

JPEG - 32.1 ko
Le Prince Emir Rami, jeune héritier du royaume d’Ajmaan
PNG - 637 octets
le drapeau d’Ajmaan

Après la piscine privée du Prince, un deuxième bassin Olympique avec gradins et tribunes verra le jour prochainement. Cependant un bassin ne fait pas une équipe...Il faut au Prince un meneur d’hommes ayant fait ses preuves pour monter le projet sportif, recruter les joueurs et créer un centre de formation digne de ce nom avec en ligne de mire les JO !

JPEG - 137.7 ko
La piscine Olympique du Prince Emir Rami

En déplacement au Kazakhstan, l’Émir Rami a assisté à une grande course de chameaux.
On lui présenta le vainqueur, Oleksander Raillashvili un franco-géorgien ex joueur rémois et international de water polo. Reconverti dans les courses de chameaux, Oleksander est devenu une star en Asie centrale.
L’Émir Rami décida sur le champ de l’enrôler dans son équipe et lui offrit le titre de Cheikh Oleksander « maître des chameaux ».

JPEG - 118.6 ko
Le Cheikh Oleksander en action

Plus tard le Prince appris le passé d’international de water polo du Cheikh Oleksander, et le chargea de lui présenter des candidats pour le poste d’entraîneur-sélectionneur national du royaume. Cheikh Oleksander n’eut pas besoin d’activer son réseau de connaissances, il avait déjà en tête une personne...

Le franco-géorgien a gardé de bons contacts avec les rémois. Le Cheikh Oleksander vient régulièrement se fournir en poules chez son ami Rémi Marcy, l’ancien capitaine de l’équipe de Reims de water polo s’est aujourd’hui reconverti dans l’élevage de volaille bio.
Après quelques apéro Oleksander réussit à convaincre Franck Missy d’accepter une entrevue avec le jeune Émir.

Le coach rémois sur le départ ?
C’est durant la trêve des fêtes de fin d’année que Franck Missy a rencontré Le Prince héritier du royaume de Ajmaan.
Franck Missy n’avait jusqu’alors jamais évoqué un quelconque départ de Reims. Mais il semblerait que le manager du Reims Natation 89 soit maintenant en cours de tractation avec le royaume.

Dans un premier temps le prince investirait en terre champenoise, la construction d’un bassin olympique près du golfe de Bezannes est acté.
En parallèle Franck Missy effectuera des aller- retours aux émirats pour préparer le projet du Prince Rami.
Concernant l’équipe nationale du royaume, Franck Missy serait déjà en pourparler avec certains joueurs hexagonaux afin que ceux-ci intègrent la future équipe, la composition du staff technique et elle aussi bien avancée (le nom de Jimmy Tomasini l’ex capitaine Alsacien aurait notamment été cité en tant que préparateur mental, Alain Oudin en tant que diététicien).
Les dernières nouvelles sembleraient affirmer la thèse selon laquelle le coach rémois a bien négocié un complexe nautique à Bezannes, la gestion de ce complexe serait laissé au futur grand club rémois. Franck quant à lui resterait au RN89 afin de conduire l’équipe champenoise en élite tout en préparant la future équipe du Prince Rami.

Une fois les rémois de retour en Elite, Franck Missy se concentrerait sur l’équipe du royaume de Ajmaan en vu des JO !

Une affaire à suivre..



Portfolio

Oleksander Raillashvil


Navigation

Mots-clés de l'article