TOURNOI DE PREPARATION FINAL N4

samedi 10 juin 2006
par  Philippe
popularité : 29%

Afin de préparer au mieux les phases finales du championnat N4, l’équipe de National 3 de Reims a accepté l’invitation de Cambrai, afin de participer à ce Tournoi regroupant 9 équipes de N2 et N3 et une d’Elite

Note : pour rappel, Reims terminant 4éme de sa poule de N3, a gagné le droit de défendre ses chances pour le titre N4.

- Lundi 8 mai 2006

Le trajet entre Reims et Cambrai fut calme, les joueurs étaient déjà concentrés, sereins, ou pour être plus précis, complètement endormis après un réveil aux aurores assez difficile (départ à 7H30).

- Le règlement du tournoi,
Les matchs se jouaient sur 2 périodes de 7 minutes. La première phase du tournoi regroupait ces 9 équipes dans 3 poules, afin de déterminer un classement et de déterminer les équipes qualifiées pour les phases finales.
Les arbitres étaient tous officiels, avec la présence de deux délégués dont Christophe Vanhems.

- Le premier match,
nous opposait à une équipe homogène, évoluant en N2, Valenciennes. Les consignes de l’entraîneur étaient claires, jouer sérieusement, avec un maximum de fair-play et en respectant les consignes et tactiques.
Le début de match fut poussif, la défense de Reims, telle la grande muraille de Chine, tenait bon et ne se prenait pas de but. En revanche, l’attaque manquait de mobilité, les joueurs étaient trop statiques et attendaient que la balle soit perdue pour réagir. A la mi-temps le score était de 1-0 pour Reims. Une mise au point était nécessaire, l’entraîneur rappelait donc aux joueurs l’existence des blocs ou écrans, de virgules ou de traversées, afin d’animer une attaque stérile.
La 2éme mi-temps commençait avec plus d’ambition offensive, ce qui permit d’ouvrir des espaces, et même si Reims menait au score d’un but, Valenciennes ne se laissait pas décrocher. Finalement, le match se joua sur deux exploits personnels, l’un de Tibor Fulop et l’autre de Pierre Bartow, tous deux positionnés en pivot, et bien servis par leur entraîneur Laurent Quesada.
Ce match tendu, finit donc sur un score de 4-3 pour Reims.

- l’Objectif : la finale du tournoi,
Pour ce faire, Reims devait encore gagner contre une équipe de Lille évoluant en championnat régional, et ainsi accéder au demi-finale.
L’équipe emmenée par son capitaine Nicolas Lampire, auteur d’un but plein d’inspiration en début de partie, sur coup franc direct, s’y employa en mettant la pression et en pressant haut son adversaire. Les contre-attaques et la lucidité de certains joueurs mirent Reims à l’abri d’un retour éventuel. L’entraîneur put alors faire tourner son effectif, afin de gérer la fatigue de certains joueurs pour les phases finales de l’après midi et de permettre aux autres d’acquérir plus d’expérience en situation de match. Malgré un score sans appel 13-2, la fin de match fut intéressante. Maxime Boulanger ne laissait pas le pivot respirer, Romain Kolb scorait sur un superbe tir en pleine lucarne et Vincent Girard, combatif et volontaire, ne put malheureusement concrétiser un penalty (nous avons d’ailleurs lancé un avis de recherche concernant la balle ayant servi au penalty).
Contrat rempli, nous accédions à la demi-finale. L’équipe à battre était Denain, une vieille connaissance, car rencontrée l’année dernière en N3, mais évoluant cette année en N2.
Pour préparer ce match, nous avons fait un saut dans un fast-food très connu. Une fois restaurés, le match pouvait commencer.

- Demi-finale
Le match démarra vite,trop vite pour Denain. L’équipe de Reims, bien en place, profitait de tous les espaces pour mettre la pression. Son attaque avait retrouvé des couleurs et sa défense restait solide, aidée en cela par ses deux gardiens, Jacques Pietrazak et Nicolas Hennequin, chacun auteur d’un excellent tournoi.
La deuxième partie du match était du même acabit, Denain était dépassé par la vitesse de jeu de Reims, Antoine Wahart, après avoir récupéré la balle à l’engagement, poursuivit son effort et dans la continuité de l’action, marqua d’une volée, sur une passe de Laurent Quesada.
Finalement, le score logique de 6-1 mettait Reims dans de bonnes dispositions pour affronter l’équipe d’élite au complet (ou presque) de Tourcoing en finale.

- La finale
Cette fois match en 4 x 7 minutes, challenge intéressant, mais au combien difficile.
Nous devions jouer sans pression, en respectant les consignes de l’entraîneur. Elles étaient de calmer le jeu, d’imprégner un faux rythme et de jouer les attaques jusqu’au bout des 30 secondes, une fois en fin d’attaque, une personne bien placée prendrait la responsabilité du shoot, une passe au pivot était aussi possible. Pour cela, les joueurs devaient impérativement se placer aux 2, 4, et 7 mètres pour ne pas être trop loin du but.
Finalement, il n’y eut pas de suspens, et cela
, malgré des consignes respectées, ou des mouvements intéressant comme par exemple entre Kevin Trousset (auteur de 9 buts) et Rémi Bartow qui marqua d’une volée. De même, la tactique sur les zones-plus était bien menée, avec à la conclusion Kevin, ou Tibor.
Le score fut sans appel, 23 - 7 pour Tourcoing. L’équipe d’élite profitait des moindres erreurs de passe, ou de concentration de son adversaire, pour lui marquer plus des ¾ des buts. Aidés par leur vitesse d’action, les contres-attaques étaient assassines, même si la résistance des gardiens rémois fut héroïque.

JPEG - 17.8 ko

Cette défaite logique, fut sans regret, car le bilan de ce tournoi reste positif. Les joueurs ont réalisé un bon tournoi. Cerise sur le gâteau, en plus de la coupe pour la 2éme place, nous avons obtenu la coupe décernée pour l’équipe la plus fair-play du tournoi. Cela fait toujours plaisir quand on représente Reims et son club, de véhiculer aussi à l’extérieur une image positive, c’est une façon de remercier le club qui nous a permis de participer à ce tournoi de préparation.

- Retour calme,
nous étions tous fatigués mais contents de cette journée sportive.
Une dernière ligne pour remercier Patrick Trousset pour nous avoir aidé et soutenu.



Commentaires  (fermé)



Navigation

Mots-clés de l'article